L'isolation à 1 euro

Vous avez certainement déjà entendu parler du principe de l’isolation à un euro. Il s’agissait d’un dispositif proposé par l’État qui permettait de faire isoler ses combles pour un euro symbolique, qui a pris fin à la date du 1er juillet 2021. Cette offre était issue du crédit d’impôt transition énergétique et garantissait de belles économies sur vos factures d’énergie. Découvrez comment fonctionnait ce programme d’isolation, et surtout quelles sont les nouvelles aides disponibles pour remplacer ce dispositif.

 
Femme qui tient une pièce d’1 euro

 

Tout savoir sur l’isolation des combles à 1 €

Mise en place dans le cadre de la loi Pope (politique environnementale de l’État), l’offre « isolation à 1 € » avait pour objectif de lutter contre le réchauffement climatique. Faire isoler ses combles permet en effet de limiter les émissions de gaz à effet de serre, limitant ainsi les déperditions énergétiques. L’isolation des combles fait partie des plus importants travaux de rénovation énergétique, puisqu’il faut savoir que 30% des déperditions de chaleur se font par la toiture.

C’est pour cela que le gouvernement avait mis en place ce dispositif d’aide à la rénovation énergétique. Il proposait une importante prime aux consommateurs en leur permettant de faire isoler leurs combles pour un euro symbolique. Cette solution concernait uniquement les combles perdus.

Une question?
Un conseiller vous répond.

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.

Découvrez nos autres guides
 

Le prix de l'isolation des combles perdus
En savoir plus

La règlementation thermique 2012
En savoir plus

Le guide de la RT existant
En savoir plus

Devis d'isolation gratuit et rapide

 

L’isolation coûtait-elle vraiment 1 euro ?

Faire isoler ses combles pour seulement un euro est forcément très attractif. Mais les travaux d’isolation dans vos combles coûtaient-ils vraiment ce faible prix, même en profitant du pacte énergie solidarité ? Pas tout à fait. En lisant les conditions du dispositif de l’isolation à 1 euro, on se rend compte que l’euro symbolique concernait seulement 70 mètres² d’isolation. Il fallait ensuite débourser dix euros pour chaque mètre carré en plus. Par exemple, si vous souhaitiez isoler 100 m², vous auriez payé 1 euro pour les 70 premiers mètres carrés, et 300 euros pour les 30 autres (30 mètres² x 10 euros). La facture totale s'élevait donc à 301 euros.

Dans tous les cas, le dispositif de l’isolation pour un euro restait très abordable pour les foyers avec peu de moyens. C’était une bonne solution pour réaliser des travaux de rénovation de qualité, à bas prix. Si le prix était aussi attractif, c’était en partie parce que les entreprises utilisaient de la laine minérale, un isolant efficace, mais également connu pour son prix peu élevé.

 

Qui finançait les travaux d’isolation ?

Le dispositif d’isolation à un euro du Pacte Énergie Solidarité était financé par les grandes entreprises. Évidemment, même si le système a été mis en place par le gouvernement, ni le gouvernement lui-même, ni les entreprises d’isolation ne pourraient financer tous les travaux à réaliser.

C’est pourquoi de grands groupes comme EDF, Engie, Carrefour ou encore Total participaient au financement des travaux d’isolation à un euro. Parmi ces grandes entreprises, on retrouvait donc aussi bien des distributeurs de carburant que des grandes surfaces et de grands énergéticiens. Ils ont tous en commun le dispositif C2E et les certificats d’économie d’énergie (CEE). Il faut savoir que les pouvoirs publics imposent aux fournisseurs d’énergie de réaliser des économies d’énergie. Voilà pourquoi ils finançaient l’isolation à un euro, en contrepartie de CEE.

Pour faire réaliser les travaux d’isolation à un euro, les particuliers devaient faire appel à une entreprise dotée d’un label RGE. Ces entreprises reconnues garantes de l’environnement demandaient aux particuliers de payer uniquement l’euro symbolique, et faisaient ensuite suivre la facture aux distributeurs d’énergie.

 

Tout le monde pouvait-il bénéficier de ce dispositif d’isolation à 1 € ?

Attention, tout le monde n’était pas éligible au coup de pouce « isolation des combles et planchers » pour 1 euro. L’attribution de ce financement dépendait en grande partie du montant des revenus. La situation géographique et le nombre de personnes habitant dans la maison influaient également sur l’éligibilité à l’offre à 1 euro. Comme l’offre n’est aujourd’hui plus disponible, vous pouvez maintenant bénéficier de l’aide des CEE ou de MaPrimeRénov’ pour vos travaux d’isolation.

Combles perdus isolation

 

Qui pouvait bénéficier de cette offre ?

Pour profiter du dispositif d’isolation à un euro, il fallait être locataire ou propriétaire d’un logement individuel de plus de deux ans, avec des combles perdus mal isolés. De plus, le revenu fiscal du foyer ne devait pas dépasser un certain montant, qui variait en fonction du nombre de personnes composant le foyer. La zone géographique faisait également partie des conditions d’éligibilité à l’offre à un euro, ainsi que le type de chauffage utilisé dans le logement.

Voici les différents plafonds de revenus à ne pas dépasser en fonction de la zone géographique et de la composition des foyers.

Nombre de personnes composant le foyer. Ménages situés en Île-de-France Ménages situés hors Île-de-France 1 25 068 € 19 074 € 2 36 792 € 27 896 € 3 44 188 € 33 547 € 4 51 597 € 39 192 € 5 59 026 € 44 860 € 6 7 422 € 5 651 €

Le plafond de revenus était donc plus élevé pour les personnes habitant en Île-de-France. Si vous ne connaissez pas votre revenu fiscal, vous le trouverez sur votre dernier avis d’impôt.

 

Quelles conditions le chantier devait-il respecter ?

Comme les entreprises d’isolation cherchent avant tout la rentabilité, elles devaient effectuer la pose de votre isolation en respectant des délais précis. Elles réalisaient en effet plusieurs travaux d’isolation en une seule journée, chez des clients différents. Heureusement, l’injection de laine de verre dans des combles perdus était relativement rapide et les chantiers ne duraient pas plus de deux heures.

De plus, il était impératif que le logement à isoler soit accessible pour des véhicules volumineux, les appareils permettant l’injection de la laine de verre prenant de la place. S’il était impossible de les amener assez près des combles à isoler, il se pouvait que l’entreprise RGE refuse d’effectuer les travaux chez vous. Selon votre zone géographique et le niveau d’accessibilité de votre logement, les coûts du transport pouvaient revenir assez cher.

 

Attention aux arnaques liées à l’isolation à 1 euro !

L’isolation pour un euro a pris fin à la date du 1er juillet 2021. En effet, de nombreux entrepreneurs malhonnêtes profitaient de l’offre pour récupérer les primes et arnaquer les consommateurs. Découvrez les arnaques à éviter et comment s’y prendre.

Pièce d’un euro, symbole de l’isolation à 1 euro

 

Les différentes arnaques

De nombreux escrocs profitaient de la crédulité des propriétaires pour les arnaquer. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles le dispositif a pris fin plus tôt que prévu. Des démarcheurs téléphoniques abusifs vendaient de belles promesses aux particuliers, en leur garantissant des économies d’énergie très importantes. Ils s’adressaient d’ailleurs surtout aux personnes âgées, considérées plus crédules dans ce domaine, en trouvant leur nom dans l’annuaire ou sur leur boîte aux lettres.

La principale arnaque consistait en des travaux mal réalisés, par des entreprises peu scrupuleuses qui voulaient simplement empocher la prime de l’État, sans se soucier du reste : de nombreux particuliers se retrouvaient donc avec des matériaux dangereux qui avaient été utilisés pour réaliser les travaux, des panneaux d’isolant mal posés, etc.

Il y avait également de nombreuses demandes d’avance des frais de la part des entreprises malhonnêtes. Les faux artisans faisaient croire aux particuliers qu’ils devaient avancer des fonds, tout en leur promettant qu’ils seraient remboursés après. Bien évidemment, ce n’était jamais le cas.

 

Comment les éviter ?

Pour éviter les arnaques liées à l’isolation à 1 euro, et à tout autre dispositif, il faut donc les repérer pour ne pas se laisser avoir. Ne répondez pas au démarchage téléphonique. Si l’artisan qui vous contacte est vraiment quelqu’un de sincère, il ne vous harcèlera pas au téléphone. Toutes les entreprises vous promettant monts et merveilles en vous téléphonant pour vous convaincre de faire isoler vos combles à petits prix doivent donc éveiller votre méfiance. Rappelez-vous que les entreprises sérieuses proposent généralement des flyers à leur prospect, afin de mettre en avant leurs tarifs et leurs compétences.

Par ailleurs, si vous avez des difficultés à comprendre ce qu’explique votre interlocuteur, méfiez-vous. Il s’agit peut-être d’un artisan malhonnête qui cherche à vous embrouiller, pour vous faire signer un devis. Si les explications vous paraissent trop floues, indiquez à la personne que ces travaux ne vous intéressent pas.

De plus, ne vous faites pas avoir quand un artisan vous explique que les travaux d’isolation des combles sont obligatoires. La loi n’impose absolument pas d’effectuer des travaux de rénovation énergétique.

Il faut également vous méfier des entreprises domiciliées à l’étranger.

 

Quelles sont les nouvelles aides pour remplacer l’isolation à 1 euro ?

Vous ne pouvez plus bénéficier de l’isolation à 1 euro puisque la formule n’est plus en activité. Toutefois, vous pouvez obtenir de nouvelles aides, comme l’aide des CEE et MaPrimeRénov’.

Pour bénéficier de MaPrimeRénov’, vos revenus ne doivent pas excéder un certain plafond (qui varie selon les régions et la composition du ménage). Vous devez également mandater une entreprise RGE pour s’occuper des travaux, être propriétaire depuis plus de deux ans d’un logement situé en France ou en outremer. Ce logement doit être occupé en tant que résidence principale.

Quant au dispositif du CEE (Certificats d’Économies d’Énergie), il permet de financer des travaux de rénovation dans des bâtiments résidentiels. Il concerne par exemple les travaux d’isolation thermique (isolation du plancher, du toit, des murs, des menuiseries extérieures et du toit terrasse). L’installation d’équipements de chauffage est également éligible à la prime CEE. Attention, ces équipements doivent répondre à certains critères techniques exigés par ce dispositif. Il y a par exemple la chaudière à condensation, la chaudière biomasse, le chauffe-eau solaire, la VMC double-flux, le poêle à bois ou encore le plancher chauffant à eau basse température.

Bon à savoir, l’isolant utilisé doit obligatoirement afficher une résistance supérieure à 7 m². K/W. C’est justement le cas de la mousse minérale AIRIUM. Elle assure en effet une bonne isolation thermique en hiver comme en été. De plus, c’est un matériau économique qui permet de réaliser des économies sur la facture de chauffage. La mousse est entièrement recyclable, incombustible et ininflammable.

 

La fin de l’isolation à 1 euro

L’isolation à 1 euro devait être reconduite jusqu’au 31 décembre 2021 (la reconduction devait donc avoir lieu en même temps que la quatrième période des CEE). Toutefois, ce dispositif coup de pouce a donné lieu à de nombreuses dérives, puisque des entreprises malhonnêtes ont profité des millions versés par le gouvernement pour demander les primes, sans réaliser des travaux de qualité chez les consommateurs. Il y a eu énormément de démarchage téléphonique mené par des artisans malveillants, qui ont ensuite entamé des chantiers contrefaits.

En conséquence, les particuliers ont commencé à voir d’un mauvais œil toutes les entreprises proposant l’isolation à un euro, y compris les artisans honnêtes et sérieux. Cela a donc discrédité leur travail. C’est pourquoi ce dispositif d’aide à la rénovation énergétique a finalement pris fin plus tôt que prévu. C’est l’arrêté du 16 avril 2021 qui a annoncé la fin de l’isolation à un euro à la date du 1er juillet 2021.

Il est toutefois encore possible de faire appel à ce dispositif jusqu’en juin 2022, avec des avantages moindres. Si vous souhaitez réaliser des travaux d’isolation pour vos combles, vous pouvez maintenant vérifier votre éligibilité à MaPrimeRénov’ ou à la prime énergie.
 

FAQ

Quelles sont les conditions pour bénéficier de l’isolation à 1 euro ?

L’isolation à 1 euro n’est plus valable depuis le 1er juillet 2021. Toutefois, vous pouvez maintenant faire appel à d’autres aides de l’Etat, comme les CEE et MaPrimeRénov’.

Quand se termine l’isolation à 1 euro ?

L’offre d’isolation à un euro a pris fin le 1er juillet 2021. Vous pouvez maintenant bénéficier de nouvelles aides pour réaliser des travaux de rénovation énergétique, comme MaPrimeRénov’.

 

Devis d'isolation gratuit et rapide