La règlementation thermique 2012

Pour des logements confortables et davantage respectueux de l’environnement, la règlementation thermique 2012 fixe des exigences de performance énergétique pour les constructions neuves et l’extension de constructions. Ces exigences doivent être prises en compte dès la conception du projet. Tour d’horizon des critères à observer pour respecter la RT 2012 dont l’isolation de la maison, élément central de cette règlementation.

 
niveau de performance énergétique

 

Comprendre la RT 2012

Le secteur du logement avec des bâtiments considérés comme des « passoires thermiques » est responsable à lui seul de 23% des émissions de gaz à effet de serre. Outre l’impact écologique que cela représente, les mauvaises performances énergétiques des bâtiments impactent également le budget des ménages et leur confort.

Pour remédier à ce problème, la règlementation thermique 2012 fixe depuis le 1er janvier 2013 des objectifs de performances énergétiques pour toute nouvelle construction. Le plafond de consommation d’énergie à ne pas dépasser est ainsi fixé à 50 kWhep/m²an.

Des exigences de résultats et de moyens sont alors à prendre en compte dès la conception du bâtiment. La RT 2012 place l’isolation au cœur de son dispositif. Les besoins énergétiques du bâtiment doivent ainsi être limités. Les logements doivent par ailleurs être conçus avec des équipements performants, notamment le chauffage. La règlementation exige enfin que les logements soient suffisamment confortables en été sans avoir besoin de recourir à un système de climatisation.

Une question?
Un conseiller vous répond.

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.

Découvrez nos autres guides
 

Le guide de la RT existant
En savoir plus


Le besoin bioclimatique
En savoir plus


L'audit énergétique
En savoir plus

 

Devis d'isolation gratuit et rapide

 

Qui est concerné par la règlementation thermique 2012 ?

Les bâtiments concernés par la nouvelle règlementation thermique 2012 sont :

  • Les nouvelles constructions ;
  • Les extensions de bâtiments.

Sont considérées ici comme extensions les constructions nécessitant un permis de construire et dont la température normale d’utilisation dépasse les 12 °C. Pour respecter la RT 2012, l’isolation de ces parties neuves devra ainsi répondre aux exigences fixées par ce dispositif, même si l’isolation du reste de la maison ne respecte pas ces normes.

Sans ce respect des règles, impossible d’obtenir un permis de construire. Les propriétaires doivent donc prendre en compte ces exigences dès la phase de conception. Ainsi, une étude thermique doit être commandée par le propriétaire auprès d’un architecte ou d’un maître d’œuvre au moment de la conception du projet.

Les résultats de cette étude assurant la conformité du bâtiment aux normes RT 2012 devront alors être joints au dossier à déposer en mairie pour l’obtention d’un permis de construire.

 

RT 2012 et isolation : quelles sont les exigences de résultats à respecter ?

Les exigences de la règlementation thermique 2012 se décomposent en trois parties distinctes. La première, appelée « Bbiomax », concerne les besoins bioclimatiques du bâtiment. La seconde, Cepmax, fixe la consommation d’énergie primaire à ne pas dépasser. La troisième, Ticréf, définit une température maximale acceptable en été sans climatisation.

Femme sur un canapé, au chaud en intérieur

 

Bbiomax : le besoin bioclimatique maximum

Au moment de sa conception, la construction doit prendre en compte les contraintes environnementales, déjouer les difficultés liées à ces particularités et même en tirer parti. L’exposition au soleil, mais aussi au vent doit ainsi être observée. Un logement bien exposé conçu avec intelligence profitera notamment d’une lumière naturelle l’hiver sans être trop impacté par le rayonnement solaire l’été.

Le coefficient Bbiomax note ainsi le confort et la performance énergétique minimale du bâtiment avant de faire appel aux systèmes énergétiques mis en place. Le respect des critères RT 2012 dont l’isolation doit offrir un logement confortable en limitant le besoin de chauffer ou de refroidir le bâtiment.

 

Cepmax : la consommation d’énergie primaire maximale

L’exigence Cepmax définit le seuil maximal de consommation d’énergie primaire à ne pas dépasser. Le plafond est fixé à 50 kWhep/m²an. Entrent dans le calcul de la consommation d’énergie le chauffage, l’éclairage, la climatisation, la production d’eau chaude sanitaire et d’auxiliaires.

Pour ne pas dépasser ce seuil, le bâtiment devra faire appel à un équipement énergétique performant. Ce plafond peut toutefois être revu en fonction de certains critères comme l’altitude, la situation géographique du bien, la surface du logement, etc.

 

RT 2012 et isolation : focus sur le Ticréf ou température intérieure de référence

Le Ticréf définit une température maximale à ne pas dépasser en été, à l’occasion d’un épisode de fortes chaleurs qui s’étalerait sur 5 jours. L’objectif ici est simple : il s’agit d’assurer un logement suffisamment confortable aux occupants en période de canicule. Leur bien-être est donc au cœur de cette exigence, tout comme la volonté de limiter le recours à la climatisation pour diminuer les dépenses énergétiques.

Cette température maximale à ne pas dépasser est fixée selon plusieurs critères. Le premier, la situation géographique du logement. 8 zones ont ainsi été définies en France, en lien avec les caractéristiques de leur climat. Autres critères pris en compte dans ce calcul, l’altitude et la proximité avec des zones de bruit.

 

RT 2012 et isolation : quelles sont les exigences de moyens attendues ?

Outre les exigences de résultats, la règlementation thermique 2012 fixe également des exigences de moyens pour parvenir à atteindre les plafonds de consommation décrétés.

 

Une source d’énergie renouvelable pour l’eau chaude sanitaire

Est considérée comme source d’énergie renouvelable une énergie dont les stocks se renouvellent rapidement naturellement. Elle représente donc une source naturelle inépuisable. On pense ici à l’énergie solaire, l’énergie hydrolienne et l’énergie éolienne. Pour la production d’eau chaude sanitaire, une de ces sources doit être choisie. On pourra ainsi opter pour un équipement tel que :

  • Chaudière micro-génération ;
  • Pompe à chaleur ;
  • Chauffe-eau solaire, etc.

 

Une bonne isolation des parois extérieures

Avec la RT 2012 l’isolation est au cœur de la stratégie pour optimiser les performances énergétiques du bâti. L’isolant doit permettre d’atteindre une résistance thermique fixée à R ≥ 8 m².K/W pour la toiture et R ≥ 4 m².K/W pour le plancher bas et les murs. Cette exigence de résultat nécessite ainsi de choisir des matériaux isolants performants et avec une épaisseur suffisante pour atteindre les seuils fixés.

 

 

Un éclairage naturel suffisant

Pour qu’un logement bénéficie de suffisamment de lumière naturelle, la RT 2012 demande à ce que la surface totale des baies vitrées soit supérieure à 1/6ème de la surface habitable.

 

Un système capable de mesurer ou d’estimer la consommation énergétique

Le logement doit être équipé d’un dispositif capable de mesurer ou d’estimer de façon détaillée la consommation en énergie du foyer pour le chauffage, la production d’eau chaude sanitaire, la climatisation, etc. L’estimation de la consommation de bois pour le chauffage n’est pas à mesurer. Ce système doit permettre au ménage d’évaluer et de gérer sa consommation d’énergie

 

RT 2012 et isolation : le traitement des ponts thermiques

Points faibles du bâti, les ponts thermiques peuvent entraver les performances énergétiques d’un logement. Outre les déperditions de chaleur auxquelles le bâtiment est exposé, il existe également un risque de voir des moisissures se développer, mettant alors en danger la santé des habitants.

La règlementation thermique impose donc de traiter ces ponts thermiques afin de prévenir leurs conséquences. Ainsi, le ratio de transmission thermique linéique moyen global doit être inférieur ou égal à 0,28 W(m2.K). Et le coefficient de transmission thermique linéique moyen de liaison entre plancher intermédiaire et mur/façade doit être inférieur ou égal à 0,6 W/(ml.K).

 

Une excellente étanchéité à l’air

Puisqu’avec la RT 2012 l’isolation est au cœur de la stratégie pour limiter les dépenses énergétiques, le logement doit être pourvu d’une excellente étanchéité à l’air. Passages et courants d’air doivent être éliminés, ce qui aura également pour conséquence d’améliorer le confort du logement.

La perméabilité à l’air du logement doit être inférieure ou égale à :

  • 0,60 m3/(h.m²) en maison individuelle ;
  • 1 m3/(h.m²) en logement collectif.

 

Une bonne ventilation

Puisque le logement présente une quasi parfaite étanchéité à l’air, le renouvellement de l’air doit être assuré par une VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) adaptée au logement individuel ou collectif. Le système doit permettre de bénéficier d’une bonne qualité de l’air dans le logement même si les fenêtres sont fermées. Confort et sécurité sont ainsi garantis.

FAQ

Quelle épaisseur d’isolant pour la RT 2012 ?

L’épaisseur d’isolant préconisée pour satisfaire les exigences de la règlementation thermique 2012 sont de 10 à 50 cm pour la toiture, de 8 à 30 cm pour les murs d’enceinte, de 6 à 20 cm pour le sol.

Quel R pour la toiture ?

La règlementation thermique 2012 fixe des objectifs de résistance thermique pour la toiture à R = 8 m².K/W. Pour les combles perdus, cette exigence de résultat peut même aller jusqu’à à R = 10 m².K/W.

 

Devis d'isolation gratuit et rapide