Le besoin bioclimatique

Dans un souci de préservation de l’environnement et de respect de la nature, plusieurs lois et réglementations ont été mises en place par le gouvernement, à l’instar des réglementations thermique depuis 1974. Aujourd’hui, la nouvelle réglementation environnementale RE2020 vient remplacer la réglementation thermique RT2012 qui était en vigueur depuis 10 ans. Cette nouvelle RE2020 s’appuie sur plusieurs critères et vise à déterminer l’efficacité énergétique d’un bâtiment.
Image
bbio-re2020-reglemantation-energetique-etude.jpg

Estimer mon projet

Devis d'isolation gratuit et rapide

BBIO et la réglementation environnementale RE2020

Lié aux réglementations depuis la RT2012, le BBIO correspond au besoin bioclimatique d’un bâtiment neuf. En d’autres termes, il définit les indicateurs thermiques d’une construction neuve afin de déterminer son efficacité énergétique.

En plus du BBIO, la réglementation environnementale RE2020 repose sur trois autres indicateurs :

  • Le CEP & CEPNR, qui représente la consommation conventionnelle d’énergie primaire et énergie primaire non-renouvelable du bâtiment concerné ;
  • Le Degré-Heure, qui évalue le temps d’inconfort perçu par les occupants. Il exprime la durée et l’intensité des périodes d’inconfort dans le bâtiment, lorsque la température intérieure est supérieure à une certaine température.
  • L'IC construction, qui est l'indice carbone de la construction. L'exigence réglementaire se caractérise par le coefficient IC construction, mesurant l'impact sur le changement climatique des composants (matériaux et équipements) du bâtiment et du chantier de construction.

D’après la réglementation, le CEP ne doit pas dépasser 50 kWh par m² d’énergie primaire par an, en moyenne. Ce chiffre peut varier en fonction de la localisation du bâtiment, son altitude ou encore son usage, par exemple

Ainsi, la réglementation environnementale RE2020 prend en considération les besoins bioclimatiques aussi l’hiver que l’été afin de garantir un meilleur confort aux habitants toute l’année, sans surconsommation.
 

 

Comment calculer le BBIO d’un bâtiment ?

La réglementation environnementale RE2020 fixe un BBIOmax, c’est-à-dire le besoin climatique maximal du bâtiment concernant :

  • L’apport en chauffage ;
  • L’apport en refroidissement ;
  • L’éclairage.

La formule pour calculer le BBIO est donc la suivante : (2 x besoin en chauffage) + (2 x besoin en refroidissement) + (5 x besoin en éclairage).

Le BBIO d’un bâtiment prend en compte :

  • Sa catégorie (CE1 pour les constructions ne nécessitant pas de climatisation et CE2 pour les autres) ;
  • Ses caractéristiques techniques (orientation, matériaux utilisés…) ;
  • Sa surface ;
  • Son emplacement géographique ;
  • Son altitude.

Le BBIOmax varie bien sûr d’un bâtiment à un autre, mais ce calcul doit obligatoirement être réalisé pour obtenir un permis de construire.

 

Comment améliorer la BBIO d’un bâtiment ?

Si un permis de construire n’est pas validé, c’est que le bâtiment dépasse le BBIOmax imposé. Il faut alors revoir la conception de la bâtisse afin de répondre aux différentes exigences énergétiques. Le mieux est alors de faire réaliser une étude énergétique en amont pour éviter tout retard sur le projet.

Les solutions à installer ou à mettre en œuvre pour diminuer le besoin bioclimatique du bâtiment sont :

  • La mise en place d’innovations solaires pour exploiter la lumière naturelle ;
  • La favorisation d’un éclairage naturel à travers l’installation de baies vitrées (de préférence du côté sud du bâtiment) ;
  • Le choix de modes d’isolation éco-responsables ;
  • L’isolation de toutes les pièces, même les combles perdus ;
  • La limitation des déperditions de chaleur grâce à des murs compacts ;
  • La mise en œuvre de solutions pour faire baisser la consommation d’énergie, aussi bien l’hiver que l’été.

Pour réduire au mieux le besoin bioclimatique d’une habitation neuve, il convient de se référer aux règles de construction d’une maison bioclimatique.
 

FAQ
 

Quelles sanctions en cas de non-respect de la RE2020 ?

Parce qu’un bâtiment neuf doit obligatoirement respecter la RE2020, de premiers contrôles sont réalisés avant la validation du permis de construire. Si à la fin des travaux, la construction ne respecte pas cette réglementation, son propriétaire s’expose à des sanctions pénales et civiles.
 

Comment prouver qu’un bâtiment respecte la RE2020 ?

Une fois les travaux de construction achevés, une personne habilitée transmet une attestation RE2020 de fin de travaux au propriétaire. Ce document doit être conservé précieusement pendant au moins 5 ans.
 

Estimer mon projet

Devis d'isolation gratuit et rapide

Une question?
Un conseiller vous répond.

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.

Découvrez nos autres guides
 

L'audit énergétique
En savoir plus


L’aide Anah : qu’est-ce que c’est ?
En savoir plus

Prime CEE
En savoir plus