L'aide anah : qu'est-ce que c'est ?

Les propriétaires qui souhaitent organiser des travaux de rénovation dans leur logement afin d’améliorer leurs performances énergétiques peuvent demander l’aide Anah (Agence Nationale de l’Habitat). Anciennement connue sous le nom du dispositif « Habiter mieux sérénité », cette aide est très prisée des Français. Quels sont les travaux éligibles à l’aide Anah ? Quel est le montant de l’aide proposée ?

 
Femme sur un canapé, au chaud en intérieur

 

Qu’est-ce que le dispositif Habiter mieux sérénité ?

Le dispositif Habiter Mieux Sérénité est aujourd’hui connu sous le nom de MaPrimeRénov’. L’agence nationale de l’habitat (Anah) prévoit l’aide MaPrimeRénov’ Sérénité pour que vous puissiez réaliser d’importants travaux de rénovation énergétique dans votre maison. Pour ce faire, les travaux doivent, néanmoins, vous permettre de réaliser des économies d’énergie d’au moins 35%. Le montant de la prime qui peut vous être accordé varie en fonction de vos ressources.

Vous l’aurez compris, MaPrimeRénov’ Sérénité vous permet de financer différents travaux de rénovation énergétique simultanément : isolation des combles, changement de votre mode de chauffage, etc.

Une question?
Un conseiller vous répond.

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.

Découvrez nos autres guides
 

Prime CEE
En savoir plus


RGE, la mention "Reconnu Garant de l'Environnement"
En savoir plus

L'isolation à 1 euro
En savoir plus

 

Devis d'isolation gratuit et rapide

 

Qu’est-ce que l’Anah et qui est éligible aux aides Anah ?

L’agence nationale de l’habitat (Anah) est une structure publique, qui assure la mise en œuvre de la politique nationale d’amélioration des demeures privées. Cela concerne notamment :

  • La rénovation thermique des habitations ;
  • La lutte contre la précarité énergétique.

La mission de l’Anah est donc double. L’organisme est tenu d’offrir aux Français un accompagnement ou des aides financières de façon à leur permettre d’améliorer la performance énergétique de leur logement.

Toutefois, tout le monde n’est pas éligible à l’aide Anah. Seuls les propriétaires occupants ainsi que les bailleurs peuvent profiter de ce dispositif. En fonction de l’aide demandée, des conditions supplémentaires peuvent être appliquées concernant les types de travaux, le gain énergétique réalisé après les travaux ou encore le niveau de ressources.

 

Quelles sont les conditions d’éligibilité de l’aide Anah ?

Pour être éligibles à l’aide Anah, les propriétaires occupants ainsi que les bailleurs doivent réunir un certain nombre de conditions.

 

Les conditions générales à respecter

En premier lieu, le logement concerné par l’aide Anah doit être vieux d’au moins quinze ans et constituer votre résidence principale. Pour obtenir l’aide, il ne faut pas avoir commencé les travaux au moment de votre demande. Le montant des travaux, en outre, doit être d’au minimum 1 500 € HT.

Les travaux effectués ne doivent pas concerner la décoration du logement. Ils ne doivent pas non plus être assimilés à une construction neuve, ni même à un agrandissement. Aussi, il est nécessaire de faire réaliser les travaux dont il est question par des entreprises du bâtiment qui sont obligatoirement labellisées Reconnu Garant de l’Environnement (RGE).

Enfin, vous ne devez pas avoir bénéficié d’un Prêt à Taux Zéro (PTZ) au cours des cinq dernières années. À la suite des travaux, vous devez vous engager à vivre dans votre logement pendant au moins six années consécutives.

Plan de travaux pour la maison

 

Les conditions de ressources à ne pas dépasser

En plus des conditions générales précédemment citées, il existe également des conditions de ressources à ne pas dépasser pour pouvoir profiter de l’aide Anah. Ces plafonds sont mis à jour chaque début d’année et sont ensuite valides durant toute l’année en cours, à partir du 1er janvier. Si vous réalisez une demande d’aide en 2022, alors l’Anah tiendra compte de votre revenu fiscal de l’année 2021.

Voici un tableau récapitulatif des plafonds de ressources à ne pas dépasser pour les demandes d’aides déposées en 2022.

  Pour l’Île-de-France Pour la province
Nombre de personnes composant le foyer Ménages aux ressources modestes Ménages aux ressources très modestes Ménages aux ressources modestes Ménages aux ressources très modestes
1 21 123 € 25 714 € 15 262 € 19 565 €
2 32 003 € 37 739 € 22 320 € 28 614 €
3 37 232 € 45 326 € 26 844 € 34 411 €
4 43 472 € 52 925 € 31 359 € 40 201 €
5 49 736 € 60 546 € 35 894 € 46 015 €
Par personne supplémentaire 6 253 € 7 613 € 4 526 € 5 797 €

 

Quels sont les travaux pris en charge par l’aide Anah ?

Grâce à l’aide Anah, vous pouvez réaliser un large panel de travaux au sein de votre logement. Il peut s’agir entre autres de :

  • L’isolation des combles aménagés ou aménageables du logement ;
  • L’isolation des murs par l’intérieur ou l’extérieur ;
  • Le remplacement de vos équipements de chauffage vétustes par du matériel plus performant ;
  • L’installation de fenêtres à double vitrage ;
  • La pose d’une ventilation mécanique contrôlée (VMC) double flux ;
  • La réalisation d’un diagnostic ou d’un audit énergétique ;
  • Une rénovation globale (isolation, changement du système de chauffage, ventilation, etc.).

 

Quels sont les aides Anah pour les propriétaires occupants ?

L’Anah propose trois aides différentes aux propriétaires occupants :

  • MaPrimeRénov’, pour les travaux de rénovation ponctuels ;
  • MaPrimeRénov’ Sérénité, anciennement connue sous le nom de Habiter Mieux Sérénité, pour les projets de rénovation globale ;
  • MaPrimeRénov’ Copropriété, pour les immeubles en copropriété.

 

MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov’ est née de la fusion du crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) et du programme Habiter Mieux Agilité de l’Anah. Initialement conçue pour les ménages modestes en janvier 2020, l’offre a été élargie à tous les propriétaires qu’importent leurs revenus dès le mois d’octobre 2020.

MaPrimeRénov’ est une subvention pouvant atteindre 10 000 €. Le montant final accordé est chiffré selon les revenus du foyer, leur lieu de résidence ou encore les économies d’énergie réalisées par les travaux. Pour ce faire, le barème a été divisé en fonction des profils :

  • MaPrimeRénov’ Bleu pour les foyers très modestes ;
  • MaPrimeRénov’ Jaune pour les foyers modestes ;
  • MaPrimeRénov’ Violet pour les foyers aux revenus standards ;
  • MaPrimeRénov’ Rose pour les foyers aux revenus élevés ;

Chaque profil cité correspond à un plafond de ressources. Plus le revenu fiscal de référence du foyer est élevé, plus le montant de la prime sera réduit.

 

MaPrimeRénov’ Sérénité

Depuis 2022, le dispositif MaPrimeRénov’ Sérénité remplace l’aide Habiter Mieux Sérénité. Grâce à elle, vous pourrez réaliser des travaux de rénovation globale améliorant l’efficacité énergétique de votre résidence principale de plus de 15 ans d’au moins 35%.

Pour pouvoir en profiter, les ménages devront néanmoins se faire accompagner par un expert, Mon Accompagnateur Rénov’. Ils devront également ne pas dépasser les plafonds de ressources fixés par l’Anah.

Actuellement, le montant de l’aide est plafonné à 30 000 €. Le montant qui vous est accordé, néanmoins, varie en fonction de vos revenus selon les modalités suivantes :

  • 50% HT du montant total des travaux de rénovation énergétique pour les ménages aux revenus très modestes ;
  • 35% HT du montant total des travaux du logement pour les foyers aux revenus modestes.

 

MaPrimeRénov’ Copropriété

Enfin, avec MaPrimeRénov’ Copropriété, il est possible de prendre en charge les travaux de rénovation énergétique des logements collectifs jusqu’à :

  • 180 € par logement afin de financer une assistance à maîtrise d’ouvrage (AMO) ;
  • 3 750 € par logement pour les chantiers de rénovation thermique.

 

Quelles sont les démarches à réaliser pour obtenir les aides Anah ?

Avant toute chose, il convient de rappeler que les aides de l’Anah se demandent toujours avant le début des travaux. Autrement dit, il ne faut surtout pas signer de devis sans avoir obtenu un retour de l’organisme.

Pour faire votre demande d’aide Anah, vous avez ensuite plusieurs possibilités. Vous pouvez :

  • Constituer un dossier en ligne sur le site du gouvernement prévu à cet effet. Il s’agit du guichet en ligne France Rénov ;
  • Vous faire accompagner par un conseiller rénovation directement dans un espace France Rénov ;
  • Vous faire représenter par une entreprise ou une association spécialisée qui agit en votre nom, en qualité de mandataire. C’est généralement l’option la plus prisée, notamment si vous n’êtes pas à l’aise avec les démarches administratives.

Notez également que le versement de l’aide par l’Anah n’est pas automatique. En effet, la structure prend le temps d’étudier votre dossier afin de s’assurer que vous réunissez bien l’ensemble des conditions nécessaires. Elle analyse également l’intérêt des travaux que vous prévoyez de réaliser. L’Anah peut également faire le choix d’attribuer son aide prioritairement aux foyers dont les ressources sont les plus modestes.

En fonction des travaux de rénovation que vous prévoyez de réaliser, il est possible que vous ayez à joindre certaines pièces justificatives complémentaires comme votre avis d’imposition, votre justificatif de domicile ou encore vos études techniques.

Dès que votre dossier sera approuvé par l’Anah, vous pourrez alors signer le devis proposé et lancer les travaux. Notez que vous disposez d’un délai de trois ans pour les réaliser, l’aide ne vous sera plus versée au-delà de cette période.

Une fois le chantier terminé, vous n’aurez plus qu’à envoyer les factures à l’Anah, qui se chargera alors de procéder à votre remboursement.

FAQ

Qui peut bénéficier des aides de l’Anah ?

Les aides Anah concernent les propriétaires occupants de logement. Toutefois, pour bénéficier de cette aide, ils doivent respecter certaines conditions qui portent sur leurs revenus ainsi que l’ancienneté de l’habitation.

Quels sont les travaux pris en charge par l’Anah ?

L’Anah aide les propriétaires occupants à financer des travaux de rénovation énergétique. Il peut s’agir de l’isolation des combles aménagés ou aménageables du logement ou encore de l’isolation des murs par l’intérieur ou par l’extérieur.

 

Devis d'isolation gratuit et rapide