Qu’est-ce que le BBIO et le CEP ?

Deux critères majeurs dans l’évaluation de la performance énergétique de votre logement, le BBIO et le Cep sont les indicateurs clés des réglementations thermiques en vigueur (RT2020, RT2012…).

 

BBIO

Le Bbio, ou besoin bioclimatique est la première des exigences de la réglementation thermique. Il est un indicateur qui détermine les besoins en énergie du bâtiment, sans tenir compte des équipements futurs, et sert donc à évaluer l'efficacité énergétique d'une construction/d’un bâti.

La RT 2012 impose que le bâti doit être lui-même économe en énergie. Le Bbio intègre ainsi:

  • l'isolation thermique, • les apports (internes et externes),
  • la ventilation,
  • et d'autres paramètres tels que l'éclairage naturel.

L'indice Bbio d'un bâtiment ne doit pas dépasser une valeur maximale appelée Bbiomax qui dépend de l’architecture de votre maison mais aussi de sa zone géographique et de son altitude.

CEP

Le Cep, ou Consommation d'énergie primaire est la deuxième exigence de la réglementation thermique. Il est calculé en kW par m² et par an. Ce coefficient prend en compte 5 usages : le chauffage, la production d'eau chaude sanitaire, la climatisation, l'éclairage et les auxiliaires (ventilateurs, pompes).

Selon la réglementation thermique, le Cep d'un bâtiment ne doit pas dépasser la valeur maximale de 50 kWh/m²/an en moyenne. Il est cependant modulé en fonction du type de bâtiment, de la localisation géographique et de l’altitude.

On comprend aisément la relation directe qui existe entre le Bbio et le Cep. Plus le Bbio sera performant, plus les leviers, au niveau des systèmes à mettre en œuvre pour assurer la production de chaleur et d’eau chaude sanitaire sera importante.

A l'inverse un bâti peu performant (Bbio élevé) obligera à mettre en œuvre des systèmes (de chauffage et d’eau chaude sanitaire) très performants.