Tout savoir sur le parpaing creux

Matériau de construction « star » des années d’après-guerre, le bloc béton –aussi appelé agglo, parpaing ou moellon-, reste le petit élément maçonné le plus connu et le plus populaire auprès des maçons (plus de 50% des maisons individuelles) pour construire un mur.

 

Le parpaing ou bloc béton : un matériau de structure polyvalent et incontournable pour construire un mur, quel que soit le type de bâtiment

Pénalisé par sa faible résistance thermique et par les nouvelles exigences réglementaires de la construction (RT 2005 et RT 2012/BBC), le bloc béton standard (ou parpaing creux) a vu depuis 10 ans sa part de marché décliner significativement au profit de la brique isolante terre cuite.

Pour autant, l’"agglo" a ces dernières années su innover et se réinventer grâce à l’émergence de blocs béton rectifiés à joints minces, pleins ou isolants, affichant des performances thermiques et des caractéristiques de mise en œuvre (pose collée) comparables à la brique de structure. Ceci en capitalisant par ailleurs sur les atouts reconnus du béton : robustesse, inertie thermique, propriétés acoustiques, résistance au feu, qualités environnementales, compétitivité prix… Et popularité auprès des maçons.

En maison individuelle comme en petit collectif (< R+4), le bloc parpaing creux à maçonner reste aujourd’hui et malgré la progression de la brique la solution constructive la plus utilisée en maçonnerie. Sa mise en œuvre facile, connue et maîtrisée par tous les maçons, ainsi que son prix économique n’y sont sans doute pas étrangers.

 

 

Principales caractéristiques techniques du bloc parpaing creux

Parce que les murs constituent l’une des premières zones de déperdition thermique du logement, il est essentiel de choisir un matériau de structure performant, sain et durable, associé à un bon mode d’isolation, intégré ou rapporté.

Pour le choix de ce matériau, au moins 7 critères doivent être pris en compte :

  • Sa résistance thermique
  • Sa résistance mécanique et sismique
  • Son confort acoustique
  • Sa résistance au feu
  • Son impact environnemental
  • Sa facilité et rapidité de mise en œuvre
  • Sa compétitivité prix et son impact global sur le bloc mur complet

Résistance thermique des briques isolantes

Face à la brique isolante de 20cm, au béton cellulaire ou aux nouveaux parpaings (pleins ou isolants) à joints minces, le bloc béton standard à maçonner affiche une faible résistance thermique d’environ 0,2 m2.K/W, largement inférieure aux matériaux concurrents.

Le parpaing creux n’est pas disqualifié pour autant par la réglementation thermique: associé en effet à une bonne isolation rapportée intérieure ou extérieure (type double PSE ou laine minérale), cette solution traditionnelle satisfait parfaitement aux exigences de la RT 2012, offrant même en système ITE une inertie thermique jugée très performante, idéale en confort d’été pour les logements BBC.

Le saviez-vous ?
En maisons individuelles comme en logements collectifs, le recours au bloc parpaing courant avec l’isolation complémentaire requise, permet même l’obtention du bonus de constructibilité (*), gage de ses qualités thermiques et environnementales.

*Bonus de constructibilité = +30% sur le COS de surfaces de planchers autorisées, en plus par rapport aux documents d’urbanisme

 

Résistance mécanique et sismique

Réputé pour sa robustesse et ses qualités de résistance mécanique, l’usage du bloc béton garantit la pérennité du bâti. Quel que soit le type de bloc, sa structure permet d’atteindre un niveau élevé de résistance mécanique (en moyenne 80 tonnes par mètre linéaire). Enfin, la solution parpaing creux répond parfaitement aux exigences de la réglementation parasismique NFS Eurocode 8. Pour preuve, c’est le matériau béton qui reste aujourd’hui et de loin la solution constructive la plus utilisée dans les zones (3 et 4) où le risque sismique est le plus élevé.

 

Confort acoustique

Le bloc béton a la réputation d’offrir d’excellentes performances acoustiques et notre bloc parpaing creux de 20cm n’échappe pas à la règle. Au-delà des critères du référentiel QUALITEL, avec à l’appui les rapports d’essais du CSTB, il permet un affaiblissement acoustique élevé Rw + Ctr de 53 dB, sans doublage, bien meilleur que celui de la brique terre cuite par exemple.

 

Résistance au feu 

100% incombustible, le parpaing creux est classée A1, n’émettant aucune fumée ou dégagement toxique en cas d’incendie.

Bien au-dessus des exigences réglementaires, cette solution garantit un REI coupe feu optimal de 120 min en mur porteur

En savoir plus sur la réglementation incendie :

Type de bâtiment et destination REI minimum réglementaire (*)
Maison individuelle isolée ou groupée (plain pied ou R+1) REI 30 minutes
Logement collectif REI 60 mn
Etablissement recevant du public (ERP) REI 60 mn

*l’indice REI défini les 3 critères réglementaires pour la résistance au feu: résistant (stable au feu), étanche (aux flammes et au gaz) et isolant (t° de la face non exposée < 140°).

Impact santé et environnement

Respectueux de l’environnement, le bloc parpaing creux est 100% recyclable. Contrairement à certaines idées reçues ce matériau offre d’excellentes performantes environnementales, contribuant même à l’économie circulaire régionale :

  • Fabrication en France dans 250 usines locales réparties sur tout le territoire à proximité des chantiers, pour un impact carbone réduit lié aux courtes distances de transport,
  • Faibles émissions de CO2 car - contrairement à la brique terre cuite par exemple - sa production peu énergivore n’exige aucune cuisson,
  • Enfin, intégré au bâti le bloc parpaing creux préserve la qualité de l’air intérieur (ne dégageant aucun polluant ni COV), ne favorise pas les moisissures et ne nécessite ni entretien ni traitement fongicide.

Le saviez-vous ?
Pour sa fabrication, le bloc béton consomme 3 fois moins d’énergie que la brique terre cuite, pour laquelle un cycle de cuisson de 12 à 48h est nécessaire avec une température de four comprise entre 900 et 1200°.

 

Caractéristiques de mise en œuvre

Matériau connu de tous les maçons, la mise en œuvre du bloc béton standard (parpaing creux) se fait facilement en maçonnerie traditionnelle, avec joints au mortier, sans exigence particulière en termes de technique de pose, du premier jusqu’au dernier rang.

Le saviez-vous ?
Contrairement à la technique de pose collée, adoptée pour les matériaux de structure à joints minces (briques isolantes, blocs béton/parpaing pleins ou isolants, béton cellulaire…), le parpaing creux exige sur le chantier une bétonnière, plus de main d’œuvre, plus de mortier et sacs de ciment… Pour finalement un temps d’exécution plus long et générant plus de déchets et de nuisances sonores.

 

Compétivité prix et impact sur le bloc mur complet

L’intérêt économique de la solution parpaing creux ne peut s’apprécier sur le prix du bloc seul mais en tenant compte du mur complet associant le coût du matériau de structure, des accessoires de pose, du système d’isolation rapporté (isolant + parement intérieur), de l’enduit sans oublier bien sûr le prix de la main d’œuvre. La popularité et la disponibilité locale du bloc béton partout en France garantissent un coût matériaux + main d’œuvre parfaitement maîtrisé et plutôt compétitif (environ 45 € HT/m2 en fourniture et pose pour une maison individuelle en gamme intermédiaire).

Notre avis
Malgré son prix en apparence compétitif, notamment pour le bloc béton seul, la solution parpaing creux peut selon les exigences constructives être pénalisé par l’épaisseur d’isolant requis pour satisfaire à la RT2012, par le coût de la main d’œuvre ou par la nécessité d’intégrer des rupteurs de ponts thermiques dans le cas des logements avec planchers intermédiaires.

Les prix mentionnés ci-dessous sont indicatifs et peuvent varier fortement en fonction des régions et de l’entreprise de maçonnerie choisie pour le chantier.

Prix au m2 estimé (€ HT) Parpaing creux
Prix blocs + accessoires 10
Prix éléments standards rendus chantier 10
Surcoût accessoires (poteaux, linteaux...) 0
Surcoût accessoires thermiques (rupteurs ou planelles) 4
Surcoût colle/ciment 4
Coût de mise en oeuvre de la maçonnerie (*selon la région) 25-35
Prix mur nu (hors isolant et enduit) 45
Prix enduit facturé par le façadier (*) 30
Isolation thermique par l'intérieur 35
TOTAL BLOC MUR
(hors complexe isolant ITI)
110

*Système constructif = bloc parpaing creux mis en oeuvre en pose traditionnelle maçonnée avec isolation intérieure rapportée (ITI) en doublage collé type PSE 32 (10+100 mm)