Tout savoir sur la brique isolante

Utilisée dans la construction depuis l’antiquité, la brique de structure en terre cuite -appelée aussi brique thermique ou brique isolante- est un matériau 100% naturel, recyclable, doté d’excellentes propriétés thermiques et autorisant une grande liberté architecturale.

 

brique-r1.png La brique isolante : un matériau de structure thermiquement performant, idéal pour construire un mur avec isolation rapportée intérieure

La brique terre cuite se caractérise par une structure verticale en alvéoles dont l’agencement et l’épaisseur (20, 25 ou 30cm) déterminent la résistance thermique.

Plus performante thermiquement et plus simple dans sa mise en œuvre grâce à la pose collée, la brique isolante à joints minces a progressivement remplacé la brique creuse classique dont la maçonnerie se fait au mortier traditionnel.
En maison individuelle comme en petit collectif (< R+5), c’est la brique isolante d’épaisseur 20cm qui est la plus utilisée aujourd’hui en raison de sa maniabilité et de ses qualités thermiques optimisées.

Les fabricants de terre cuite proposent une large gamme de briques collées de ce type dont la résistance thermique (R) est généralement comprise entre 1 et  1,2. Parmi les marques et références les plus connues citons WIENERBERGER (Porotherm® GF R20 et GF R20 Th+), TERREAL (Calibric ® One et Max) et BOUYER LEROUX (BGV®’Primo, Uno et Thermo+).

 

Un large choix de briques isolantes sur le marché

Les 3 fabricants proposent de nombreuses briques isolantes dont la résistance thermique varie entre 0.7 et 1.45m2.K/W.  La grande majorité font 20cm d'épaisseur qui permet de construire un mur fini de 34cm (épaisseur inférieure à la moyenne).

tblo-1

 

tblo-2

Parce que les murs constituent l’une des premières zones de déperdition thermique du logement, il est essentiel de choisir un matériau de structure performant, sain et durable, associé à un bon mode d’isolation, intégré ou rapporté. Pour le choix de ce matériau, au moins 7 critères doivent être pris en compte : sa résistance thermique, sa résistance mécanique et sismique, son confort acoustique, sa résistance au feu, son impact environnemental, sa facilité et rapidité de mise en œuvre et sa compétitivité prix. 

Résistance thermique des briques terre cuite

Les qualités d’isolation de la terre cuite associée à la technologie joints minces permettent à une brique d’épaisseur 20cm de bénéficier d’une résistance thermique (0,8 < R < 1,5) jusqu’à 6 x supérieure à celle d’un bloc béton creux ou d’une brique pleine réalisée en maçonnerie traditionnelle. En conformité avec les exigences énergétiques et bioclimatiques de la RT2012, ce type de brique permet au mur complet d’atteindre en ITI un R supérieur à 4. Les propriétés de la brique isolante offrent par ailleurs une bonne inertie thermique, garantissant un confort d’été appréciable pour un bilan bioclimatique (Bbio) et énergétique (Cep) optimisé.

Notre astuce :
En logement à étage(s), l’ajout d’un accessoire planelle en tête de plancher permet de corriger efficacement les ponts thermiques(*), voire de se passer de rupteurs.

(*) coefficient linéique Ψ de 0,38 W/m.K pour la plupart des briques isolantes 1 < Rth < 1,5 dans le cas d’un plancher intermédiaire ép.20cm en béton plein. Gain par rapport au Ψi max RT2012 = 37%

 

Résistance mécanique et sismique des briques isolantes

La brique terre cuite offre une robustesse et une qualité de résistance mécanique exceptionnelles, garantie une construction pérenne.

Sa structure alvéolaire verticale permet une résistance à la compression adaptée à la construction de maisons individuelles et de logements collectifs. Seul bémol à nos yeux: sa fragilité aux chocs sensiblement moins bonne que celle du parpaing. De plus, sans un scellement chimique spécifique le mur risque de se fissurer lors d’un perçage de la brique.

Enfin la brique isolante est conçue pour répondre aux exigences de la réglementation parasismique NFS (Eurocode 8) y compris en zones 3 et 4, sans modifier les habitudes de pose des maçons, quelle que soit la nature de l’ouvrage (maison individuelle ou logement collectif).

Pensez-y … En zone à risque sismique, la mise en œuvre exige l’emploi d’accessoires de chaînage horizontaux ou verticaux spécifiques (ex : linteaux grande longueur).

Performance acoustique des briques creuses

Conforme aux critères du référentiel QUALITEL et bénéficiant pour les principales marques des rapports d’essais du CSTB, la brique de par sa nature et sa conception offre une bonne réponse aux principales exigences acoustiques, quel que soit le mode constructif (ITI, ITE ou ITR). Pour autant, son niveau d’isolation phonique reste inférieur à celui du bloc béton (parpaing). Seul le recours à un système d’isolation plus coûteux type laine minérale sur ossature métallique vous permettra de compenser cette faiblesse.

 

Résistance au feu

100% incombustible, la brique est classée A1, n’émettant aucune fumée ou dégagement toxique en cas d’incendie.

  • En maison individuelle et associée à un système doublage isolant PSE, la brique isolante est conforme à l’imposition réglementaire coupe-feu REI 30
  • En logement collectif, la réglementation exigeant une durée de résistance au feu de 60mn (REI 60), il n’est la plupart du temps pas possible d’associer la brique à du polystirène PSE (il faudra souvent préférer un isolant laine de verre sur ossature -plus onéreux que le doublage collé en PSE-).
tableau brique


Notre astuce :

En logement collectif, pour obtenir le REI exigé, pensez à associer la brique à un système ITI en laine minérale, en acceptant toutefois un léger impact sur le coût constructif

Impact santé et environnement

Respectueuse de l’environnement, la brique isolante terre cuite est recyclable et n’exige aucun tri lors des opérations de recyclage. Sur chantier, sa mise en œuvre en pose collée produit moins d’eau, de déchets et de poussières qu’une maçonnerie traditionnelle.

Générant moins d’émissions de CO2 que le béton banché (solution la plus populaire en logement collectif), la brique reste cependant pénalisée par le procédé de cuisson énergivore(*) nécessaire à sa fabrication mais parfois aussi par l’impact carbone du transport lié à l’éloignement entre le chantier et le lieu de production.    

(*) fabrication brique = température de four de 900 à 1200° pour un cycle de cuisson de 12 à 48h vs pas de cuisson pour la fabrication de bloc béton (agglo/parpaing)

Notre astuce :
Pour la mise en œuvre des briques en pose collée, préférez l’emploi d’un mortier colle classique plutôt que d’un liant mono composant à base de polyuréthane de type DRYFIX ® dont le CO2 est supérieur

 

Caractéristiques de mise en œuvre

Matériau de structure à joints minces, la brique isolante offre grâce à la pose collée un confort et une rapidité de mise en œuvre supérieurs à la maçonnerie traditionnelle.
Résultat : un gain de 30% de productivité, un chantier propre et un délai réduit pour la livraison du logement.

Nos astuces :
Les briques isolantes offrent en complément une large gamme d’accessoires adaptés (linteaux, planelles, coffrages, briques poteaux…) permettant une mise en œuvre optimale en évitant toutes déperditions d’énergie. Pour le collage horizontal des briques rectifiées, les principaux fabricants de terre cuite proposent une solution gain de temps et de confort de pose sous la forme d’un liant colle mono composant à base de polyuréthane, avec l’inconvénient toutefois d’un surcoût d’environ 3€/m2 par rapport à un mortier colle traditionnel.

Pour éviter tout risque de fissures sur le bâti, veillez à bien choisir votre enduit murs et à l’appliquer dans les règles de l’art :

  • Utilisation recommandée d’un enduit de type RT3 OC1 ou OC2 mais pas OC3 (*)
  • Double passe d’enduit (sous couche + finition) préconisée par le DTU.

(*) Rt3 (résistance élevée à l’arrachement) , indice OC selon le support de maçonnerie

Compétitivité prix et impact sur le bloc mur complet

Les performances thermiques de la brique autorisent une moindre épaisseur d’isolant de 3 à 4cm par rapport à l’isolation exigée par une maçonnerie en bloc béton creux. Résultat : un gain de m2 habitables que vous apprécierez sans doute ! Compte tenu de la diversité de l’offre accessoires briques et de leur prix parfois élevé, veillez à bien identifier ceux indispensables à votre construction et à anticiper leur approvisionnement pour éviter les mauvaises surprises hélas habituelles de surcoût en fin de chantier. 

Prix €HT fourniture et pose, bloc mur complet:

Les prix mentionnés ci-dessous sont indicatifs et peuvent varier fortement en fonction des régions et de l’entreprise de maçonnerie choisie pour le chantier.

tableau-brique2

(*) Système constructif = brique isolante R= 1 type GF R20 (Wienerberger) mise en œuvre en pose collée avec isolation intérieure rapportée (ITI) en doublage collé type PSE 32 (10+100 mm)